Get Adobe Flash player

Le L400 ou Delica

Historique Mitsubishi

Mitsubishi (三菱 en japonais) est l\'une des plus grandes compagnies japonaises.

Créée en 1850 par Yataro Iwasaki, elle est d\'abord une entreprise de transport maritime exploitant des bateaux à vapeur.

Le nom "Mitsubishi" fait référence à l\'emblème aux trois diamants.

"Mitsubishi" est une combinaison des mots Mitsu et hishi. Mitsu veut dire trois et Hishi veut dire la châtaigne des eaux, mais les japonais utilise depuis longtemps ce mot pour dénoter un losange ou une forme en diamant. En Japonais souvent le son de la lettre "H" à un son "B" quand il se produit dans le milieu d\'un mot. Donc ils prononcent la combinaison de Mitsu et hishi comme Mitsubishi.

Yataro Iwasaki, le fondateur de la vieille organisation Mitsubishi, a choisi la marque aux trois diamants comme emblème pour sa compagnie. La marque est suggestive des trois feuille du Clan Tosa, le premier patron de Yataro Iwasaki, et également des trois losanges empilés de la famille Iwasaki.

Le sujet perpétuel de spéculation est pourquoi Yataro Iwasaki a choisi de ne pas mettre son propre nom de famille sur sa nouvelle compagnie. Si il avait fait, nous pourrions parler maintenant d\'Industries lourdes Iwasaki, Iwasaki Electric, et Banque de Tokyo-Iwasaki. Mais il a opté pour un nom différent.

La raison pour la quel Yataro Iwasaki s\'est abstenue d\'utiliser son nom, n\'était sûrement pas par pur modestie. Yataro était un chef gras et agressif. Encore, qu\'il pouvait sentir quelque déférence envers le Clan Tosa. Le support du clan étant indispensable pour lancer son projet inaugurale. Et mettre son propre nom sur ce projet pourrait avoir semblé excessivement effrontée, même à Yataro Iwasaki.

C\'est en 1873 que la compagnie prend le nom de Mitsubishi Shokai. Sous l\'impulsion de son fondateur, elle deviendra un des zaibatsu* les plus puissants du Japon.

En 1874, Yataro Iwasaki fourniras gracieusement, par patriotisme, la flotte de transport pour porter les troupes Japonaises à Taiwan, c\'est la qu\'il gagneras la gratitude du gouvernement, qui va le récompenser avec 30 navires.

En 1875, La compagnie va prendre le nom de Mitsubishi Mail Steamship (navire à vapeur de courrier Mitsubishi), quand elle hérite des employés et des équipements d\'un service de courrier congédié par le gouvernement Japonais.

(Source www.mitsubishi.or.jp )

À partir de la fin du XIXe siècle, la compagnie (qui génère à elle seule la moitié du trafic maritime japonais) entre dans une phase de diversification qui aboutira à la création de trois entités:

Mitsubishi Bank est une banque fondée en 1919. Après sa fusion avec la Bank of Tokyo en 1996, le groupe est devenu la première banque du Japon.

Mitsubishi Corporation, fondée en 1893, sert au financement interne du groupe.

Mitsubishi Heavy Industries (le site Français) rassemble les activités industrielles du groupe :

-Mitsubishi Motors est le 4e constructeur automobile japonais.

-Mitsubishi Atomic Industry s\'occupe de la production d\'énergie nucléaire.

-Mitsubishi Chemical est la première entreprise chimique japonaise.

-Mitsubishi Electric et Mitsubishi Precision créent des composants électroniques et des ordinateurs.

-Nikon (le site Français), marque bien connue pour ses appareils photo.

Les sociétés possèdent une myriade de filiales et sous-traitants sous contrôle ne portant pas le nom Mitsubishi. Ainsi, l\'opérateur de satellites de télécommunications japonais Space Communications Corporation est possédé par une petite trentaine de sociétés du groupe Mitsubishi bien qu\'il n\'en porte pas le nom.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Japon est occupé par les Américains. Le Général Ma Mathurel gouverne le pays. Les États-Unis veulent éliminer les \'zaibatsu\', groupes fauteurs de guerre, tels Mitsubishi (qui avait produit, entre autres, les fameux chasseurs Zéro). L\'administration prononce donc la dissolution du groupe, avec interdiction de se reformer, le 30 Septembre 1946. D\'autres groupes, tel Sumitomo, subiront le même sort. Les différentes sociétés du groupe Mitsubishi ont interdiction de conserver des liens financiers, et leur emblème est même banni.

Ce dernier reviendra progressivement. Officiellement, depuis cette époque, les sociétés n\'ont plus qu\'un seul lien: une ancienne maison, où se retrouvent régulièrement les présidents pour distribuer des subventions (autorisées) aux partis politiques, et décider des filiales autorisées ou non à porter le nom et l\'emblème Mitsubishi. Mais de fait, très lentement, on assiste, de ci, de là, à des regroupements, ou rapprochements.

Les sociétés Mitsubishi sont considérées comme traditionnelles, plutôt productrices de biens et services haut de gamme. Elles sont en général très attentives à leur image de marque.

Beaucoup travaillent en grande partie pour les administrations.

Liste des entreprises Mitsubishi selon le site officiel, en août 2005:

Asahi Glass Co. Ltd.

Mitsubishi Fuso Truck & Bus Corp.

Mitsubishi Research Institute, Inc.

The Bank of Tokyo-Mitsubishi, Ltd.

Mitsubishi Gas Chemical Company Inc.

Mitsubishi Shindoh Co., Ltd.

Kirin Brewery Co. Ltd.

Mitsubishi Heavy Industries Ltd.

Mitsubishi Steel Mfg. Co. Ltd.

Meiji Yasuda Life Insurance Co.

Mitsubishi Kakoki Kaisha Ltd.

The Mitsubishi Trust and Banking Corp.

Mitsubishi Aluminum Co. Ltd.

Mitsubishi Logistics Corp.

Mitsubishi Cable Industries Ltd.

Nikon Corp.

Mitsubishi Materials Corp.

Nippon Oil Corp.

Mitsubishi Chemical Corp.

Mitsubishi Motors Corp.

Nippon Yusen Kabushiki Kaisha

Mitsubishi Corporation

Mitsubishi Paper Mills, Ltd.

P.S. Mitsubishi Construction Co. Ltd.

Mitsubishi Electric Corp.

Mitsubishi Plastics Inc.

Tokio Marine & Nichido Fire Insurance Co. Ltd.

Mitsubishi Estate Co. Ltd.

Mitsubishi Rayon Co. Ltd.

Elles sont au nombres de 250 selon le site officiel, en octobre 2005, voir la liste.

*Au Japon, zaibatsu définit un grand groupe d\'entreprises, présent dans presque tous les secteurs de l\'économie. Ces entreprises entretenant des participations croisées. Entre 1945 et 1947, les Américains voulurent les démanteler pour leur rôle actif dans la Seconde Guerre mondiale. Les zaibatsu ne disparurent pas, mais prirent une autre structure que l\'on nomme maintenant keiretsu**.

**Keiretsu ou Zakï est un terme qui désigne au Japon, un ensemble d\'entreprises, de domaines variés, entretenant entre elles des participations croisées. Avant les années 1950, on parlait de zaibatsu mais ces dernières furent démantelées par les Américains, conséquence de leurs forts liens avec le militarisme dans les années 1940. Les Keiretsu sont des conglomérats, formés d\'une multitude d\'entreprises diverses, généralement liées entre elles par des liens financiers tissés à partir d\' une banque. C\'est le fer de lance de l\'économie Japonaise. Ces groupes disposent de sociétés de commerce, les Sôga Shôsha, qui prospectent les marchés mondiaux. Les Keiretsu s\'appuient sur des réseaux de PME très dynamiques, sous-traitantes et parfois familiales. Les Keiretsu comme Mitsubishi, Mitsui, Fujibank, Sanwa, Sumitomo forment l\'économie dynamique et puissante Japonaise. 3 de ces Keiretsu produisent 30% du PNB au Japon.

Source www.mitsubishi.or.jp et www.mitsubishi.com